Comment ça marche...

Le Blog Dont Vous Êtes Le Héros s'inspire des livres dont vous êtes le héros. Un début d'histoire va vous être proposé mais c'est vous qui allez écrire la suite ! Chaque jour, une nouvelle étape. A la fin, vous devrez voter pour la solution qui vous semble la plus opportune, comme si vous étiez le héros de l'histoire. Dès le lendemain, l'histoire continuera selon la volonté de la majorité des votants.

Les Règles...

    1- Une seule et unique mise à jour par jour.
    2- La majorité des votes décide de la suite de l'histoire.
    3- En cas d'égalité, je décide de la suite tout seul.
    4- Les commentaires peuvent influencer l'histoire.

Allo les pompiers, la maison qui brule…

Pour recevoir les prochaines histoires dès leur sortie et ne plus rater un vote, si vous ne l'avez pas encore fait, sachez que vous pouvez vous abonner à ce site par RSS ou bien par mail. Plus d'infos ici. Merci et bonne visite!

Précédemment dans “Si j’aurais…”

Ni une, ni deux. Je saisis mon téléphone : “Oui Monsieur… oui, l’appartement du 3ème étage brûle. Il y a une forte odeur de fumée… Non, monsieur… non, il ne s’agit pas d’une odeur de cuisine… non, j’ai tapé, personne ne répond… oui dépêchez vous”.
En un regard, on s’était quasiment tout dit : “je crois qu’il ne m’a pas cru. Je ne suis pas certain que le plan fonctionne”.
Pourtant, moins de deux minutes plus tard, une sirène déchirait le calme régnant dans le quartier. Malheureusement, il ne s’agissait que d’une pauvre camionnette.
Penché légèrement en avant, je pouvais la voir arriver, à vitesse modérée. Les informations données n’avaient pas été crédibles. L’opérateur n’avait envoyé qu’un véhicule léger pour s’assurer qu’il ne s’agissait que d’une mauvaise plaisanterie. Mais où sont passés les tuyaux (vous préférez cette version ?) ?
Mon ami Russe semblait toutefois légèrement inquiet, voire agacé. Il regardait dans toutes les directions. Il devait se douter que la soudaine arrivée des pompiers n’était pas un pur hasard.
La camionnette s’immobilisa devant l’immeuble. Une sorte de caricature de pompier s’extirpa du véhicule : grand, musclé… j’aurais parié 100 euros que sous son casque se cachait un visage d’ange tanné par le soleil…
Si tôt sorti, il dégaina un talkie et communiqua avec sa caserne, sans doute pour l’informer qu’il n’y avait rien de suspect.
“Merde, le plan a échoué. Pire, j’ai réussi à éveiller les soupçons du Russe !
- Attends, j’ai une idée ! Donnes moi tes clés”.
Un instant plus tard, elle avait disparu… avec mes clés. Sans savoir pourquoi, je craignais qu’elle ne fasse une grosse connerie. Si j’avais déclaré aux pompiers qu’il y avait un feu au 3ème étage, c’était uniquement pour que, au cas où le russe venait à prendre connaissance de ce détail et décidait d’y aller en personne, il ne vienne pas chez elle. Mais il n’avait jamais été question de se rendre dans mon appartement, c’était beaucoup trop risqué.
Deux minutes plus tard, elle revenait, essoufflée. Dès son entrée, elle enchaîna d’un ton autoritaire : “J’espère que tu ne m’en voudras pas. Bon, il va y avoir un grand bordel (ou pire…?). Attends encore une bonne minute puis fonce au parking avec Hugo. On se rejoint au Parc André Citroën. Attends moi devant les jets d’eau. A tout à l’heure”.
J’étais resté muet. On aurait dit un militaire. Un général même. Des ordres. Précis. Clair. Un ton directif. Elle était repartie sans que je ne puisse dire un mot. D’ailleurs maintenant, je ne savais que faire. Suivre aveuglément ses instructions ou au contraire trouver une autre idée ?
Les évènements s’enchaînèrent à une telle vitesse que je dus décider plus vite que je ne l’aurais voulu. Dans la minute qui suivit son départ, comme elle l’avait annoncé, un cri retentit. “Du gaz, du gaz, ça pue le gaz!”. C’était Nastasia. Les cris semblaient venir de chez moi. “Il y a de la fumée. Au secours. Dépêchez vous, ça sent le gaz!”. Effectivement, ça sentait le gaz. Je ne voyais pas de fumée mais je commençais clairement à ressentir l’odeur si particulière du gaz de ville. Mais qu’avait elle fait ?
Il fallait agir. Le Russe était toujours là. Particulièrement tendu, il s’était mis à couvert et fixait l’entrée de l’immeuble. Je ne pouvais donc pas sortir par là. Il ne me restait qu’une seule solution : le parking.
Quelques secondes plus tard, alors que je commençais à tirer Hugo en direction de la sortie, une armée de pompiers arriva. Les sirènes se multipliaient. L’alerte au gaz semblait avoir produit son effet. Les passants furent priés de s’éloigner et mon ami de l’Oural ne put s’y opposer. Le plan fonctionnait. Il fallait saisir cette occasion. Je traînais Hugo dans le couloir. L’odeur de gaz était vraiment présente. Qu’avait elle fait ?
L’ascenseur arriva assez rapidement. Quand les portes s’ouvrirent, une odeur de fumée et de plastique brûlé s’en échappa. Mais bordel, qu’avait elle fait !!!
L’instant d’après, je chargeais Hugo dans la voiture et sans me poser plus de questions, je déguerpissais comme un voleur pour la seconde fois de la journée de mon immeuble.
Foutue journée.
Tandis que je sortais du parking, situé à l’opposé de l’entrée piétonne de l’immeuble, je voyais arriver de toute part des camions de pompiers. Effectivement, elle avait mis un beau bordel. Derrière moi, les premiers soldats du feu montaient des barrières pour tenir les badauds éloignés. La rue était fermée, personne ne pouvait me suivre. Nous avions réussi.

1- Direction le Parc André Citroën. Je dois aller rejoindre Nastasia. J’espère qu’elle n’a pas été blessée. Et puis, ce sera l’occasion de faire pisser Hugo.

2- Direction le Parc André Citroën. Nastasia a été quand même impressionnante… trop d’ailleurs. Je vais me planquer et voir si elle arrive seule. Il est temps de devenir prudent.

3- Il faut savoir arrêter les conneries. De toute évidence, j’ai eu de la chance de m’en sortir. Mais ça ne va pas durer éternellement. Je vais aller me mettre au vert un moment, en espérant que cela se calme. Nastasia est fort sympathique, mais je préfère être vivant avec mon chien que mort à ses cotés!

Que dois-je faire ?

  • 1- Au parc André Citroën ! Et il faut que je pense à lui acheter des fleurs. (16,0%, 7 Votes)
  • 2- Au parc André Citroën ! Et il faut que je me cache dans les fleurs. (69,0%, 31 Votes)
  • 3- Le plus loin possible du parc André Citroën ! Je sserai toujours à temps de lui envoyer des fleurs. (16,0%, 7 Votes)

Nbre de votes: 45

Loading ... Loading ...

Invitez par mail vos amis à voter Invitez par mail vos amis à voter

10 commentaires pour : “Allo les pompiers, la maison qui brule…”

  1. M. a déclaré haut et fort :

    Vraiment énorme la vidéo.

  2. Snook a déclaré haut et fort :

    J’ai voté pour la troisième situation :)

  3. Willhyu a déclaré haut et fort :

    Et il va encore essayer de nous faire croire que c’est une simple étudiante ^_^.
    S’il faut elle fait partie d’un 3iem groupe à la recherche d’on ne sais quoi (mais surement un genre de micro puces contenant des truc super secret).

    Pas très malin quand même de se montrer à la fenêtre de chez lui. Maintenant notre cher ami russe va savoir qui elle est. Elle compte le rejoindre comment dans ces condition hein ?
    Avec tout ça il vaut quand même mieux qu’il se cache même si ce n’est pas directement d’elle.

  4. coucouc'estguy a déclaré haut et fort :

    moi j’ai choisi <> il faut bien une petite scène (romantique) ouais ouais romantique dans ce monde de brute

  5. Nina a déclaré haut et fort :

    Moi je continue de penser qu’elle est bizarre cette fille…

  6. Ne3M a déclaré haut et fort :

    J’ai voté au parc planqué dans les fourrés.
    Mais attention, il faut laisser Hugo dans la bagnole, parce que se cacher avec lui dans les patte, ça sent ma mission impossible.

    Il est évident qu’il ferais mieux de se cacher un moment ne serait-ce que pour s’assurer qu’elle n’est pas suivie.

    Y aller comme une fleur, serait prendre de gros risque, je pense.

    Se barrer complètement ? Maintenant ? Alors qu’il aurait pu le faire 5x, et que K mettrais probabement moins de 24h à lui remettre la main dessus, et les russes pas beaucoup plus ?

    Et puis, zut, c’est quoi ce machin !!!

  7. Willhyu a déclaré haut et fort :

    Julien c’est quoi cette bouteille de lait ?
    Julieen c’est quoi cette bouteille de lait ?
    Juliieeeeen C’est Quoi cette Bouteille de lait ?
    Julien….c’est qui cette fille ? Lool

    dsl. C’est vrais il devrais déposer Hugo à l’abris en route tant qu’il n’est pas suivi (du moins par les russes).

  8. Ne3M a déclaré haut et fort :

    C’est sur que trimballer son chien n’arrangera surement pas ses affaires, blessé et aussi obéissant que son ex, ça risque d’être ennuyeux.

    Sinon, je suis d’accord :
    Julien c’est quoi cette bouteille de lait ?

  9. RedCine a déclaré haut et fort :

    Arrggglll et l’option je regarde dans ma poche… Elle est ou ? C’est ce qui m’a toujours irrité dans les livres dont vous êtes le héros, il n’y avais jamais l’option que j’aurais choisi !
    Je vote pour la poche ! na !

  10. Willhyu a déclaré haut et fort :

    Pour l’instant il est en voiture (et il doit être loin ce parc, ça fait longtemps qu’il roule ^^) donc il fera surement ça quand il sera à l’abris. Mais bon ça ne l’avancera surement pas à grand chose à l’oeil nu.

Laissez un commentaire

Un Jour, Un Dessin

DANS L'ORDRE

    Invitez Vos Amis








    Powered by OpenInviter.com

LES PERSONNAGES

ILS L'ONT DIT

ABONNEZ VOUS

Recent Readers. These are the cool and trendy people that reads my blog!Recent Readers

Beurk... Fuck 100% bon Journée de mer** Espagne... ah ! Punk Attitude Régime d'hiver