Comment ça marche...

Le Blog Dont Vous Êtes Le Héros s'inspire des livres dont vous êtes le héros. Un début d'histoire va vous être proposé mais c'est vous qui allez écrire la suite ! Chaque jour, une nouvelle étape. A la fin, vous devrez voter pour la solution qui vous semble la plus opportune, comme si vous étiez le héros de l'histoire. Dès le lendemain, l'histoire continuera selon la volonté de la majorité des votants.

Les Règles...

    1- Une seule et unique mise à jour par jour.
    2- La majorité des votes décide de la suite de l'histoire.
    3- En cas d'égalité, je décide de la suite tout seul.
    4- Les commentaires peuvent influencer l'histoire.

Yes, She Can

Pour recevoir les prochaines histoires dès leur sortie et ne plus rater un vote, si vous ne l'avez pas encore fait, sachez que vous pouvez vous abonner à ce site par RSS ou bien par mail. Plus d'infos ici. Merci et bonne visite!

Précédemment dans “Si j’aurais…”

“Oui, nous savons où se trouve la puce. Les Russes ne l’ont pas…
- Quoi ?”. Basile écarquillait tellement ses yeux qu’ils risquaient d’en tomber. Pourquoi semblait-il si surpris ?
“Vous êtes certains que les Russes n’ont pas avec eux la pièce ?
- Affirmatif chef ! Oui chef !”. L’humour… plaisir de la vie que j’aimais tant mais que j’oubliais souvent d’utiliser dans de bonnes occasions. J’espérais tirer un sourire à Nastasia, lui faire oublier ma traîtrise. C’était en vain.
“Très très drôle Monsieur, celle-là, on ne me l’avait jamais fait. Excusez moi”. Son téléphone vibrait dans sa poche. Il se leva et s’éloigna pour répondre.
“Nastasia, arrête ça ! Je ne savais pas si je pouvais te faire confiance. Tu venais de me dire que tu étais Russe… J’ai préféré…
- c’est bon, tu n’as pas à t’excuser. Nous ne sommes pas mariés, nous ne sommes que voisins”.

Basile raccrocha et s’adressa à ses hommes : “Barack Obama vient d’être élu. Ce n’est pas une surprise, on s’en doutait depuis plusieurs heures. Les objectifs seront remis à jour dans les 3 prochains jours, n’oubliez pas de vérifier s’ils ont évolué. Enfin, je ne suis pas certain que cela change quoi que ce soit pour nos concitoyens” ajouta-t-il en murmurant dans sa barbe. “Messieurs, laissez nous s’il vous plaît. Allez boire un café, vous promener sur le port, vous avez 10 minutes”.

Sans la moindre effusion de joie, les hommes de K s’exécutèrent : ils cessèrent leur activité et se dirigèrent vers l’extérieur. Mais pourquoi donc les avait-il fait sortir ?

“Donc, vous alliez me dire où se trouve la puce
- Pourquoi avez vous demandé à vos hommes de partir ?
- Je veux bien être gentil et ouvert d’esprit, mais ne nous dispersons pas. La règle est simple : je pose les questions, vous y répondez”. Le ton amical s’était évaporé en même temps que les témoins de la scène.
Ce changement brutal d’attitude glaçait mon sang. Etait-il bien celui qu’il disait ? N’allait-il pas nous tirer une balle dans la tête une fois la puce récupérée. Ma décision était prise : je n’allais pas lacher le morceau.
“Euh… On a juste dit qu’on savait où elle était, mais on ne l’a pas, elle est en sécu…
- Tenez !”.
J’étais stupéfait. Nastasia tenait la puce entre ses doigts. Elle me fixait droit dans les yeux. Elle voulait se venger, elle l’avait fait.

“Merci Demoiselle. Vous n’avez pas la nationalité Française, il est donc difficile de parler de geste patriotique, toutefois, sachez que la République vous remercie. Quant à vous… je comprends votre suspicion, je ne vous en veux pas.
- Mais non, ce n’est pas…
- Ne vous justifiez pas. Seule la puce m’intéresse. Sachez que toute cette affaire sera sans conséquence sur vos vies : votre appartement va être rénové, votre emploi à Paris sauvegardé… Mes services vous recontacteront dans les prochains jours pour savoir ce qu’ils peuvent faire”.
Bla bla bla… Je ne l’écoutais plus. Je regardais la belle Russe : son regard, si charmeur il y a encore quelques minutes, était glacial, des traits tirés avaient remplacé sourire et fossette. Merde! Qu’est ce que j’avais fait…
“Bref, ne soyez pas inquiet : la France ne vous laissera pas tomber. J’ai d’ailleurs pour instruction de vous amener là où bon vous semble. Où voulez vous aller ?”.

1- Nastasia, je te prie de m’excuser. S’il te plaît, pardonne moi. Ca te dirait qu’on passe quelques jours ici à Ibiza ?

2- Nastasia, je te prie de m’excuser. S’il te plaît, pardonne moi. Rentrons à Paris. On ira à l’hôtel, on découvrira la ville comme un jeune couple… tu veux ?

3- Merci, mais je vais rester ici avec mon chien. Nastasia, tu restes avec nous ou tu veux tout gâcher ?

4- Ramenez moi à Paris. Nastasia, tu viens avec nous ou tu continues à faire la gueule ?

Invitez par mail vos amis à voter Invitez par mail vos amis à voter

7 commentaires pour : “Yes, She Can”

  1. Logorrhées a déclaré haut et fort :

    S’il repart à Paris, ce n’est plus drôle. Avec un peu de chance il pourra recroiser les russes à Ibiza, ou même en apprendre davantage sur K et ses hommes. Dans le cas contraire, libre à lui de retourne à Paris, mais ne précipitons rien.

    Au départ je ne pensais pas voter pour qu’il s’excuse, mais finalement ce serait embêtant de perdre le contact avec Nastasia. Elle n’a pas l’air claire elle non plus. Un sans-froid quasi-irréprochable jusqu’à cette scène où elle donne la puce. Au vu de toutes les personnes qui tournent autour de notre homme, ça ne serait même pas étonnant si elle était des services secrets russes (pourquoi pas une fausse puce d’ailleurs^^). Et puis une nana jolie, c’est toujours agréable à imaginer :p

    [ Et. "Yes, They Can" ! ]

  2. RedCine a déclaré haut et fort :

    Ça sentait quand même la fin de l’histoire jusqu’à ce que Logorrhées suggère la fausse puce. En tout cas il ne faut pas la lâcher, Nastasia. Donc j’irais ou elle ira ! Et puis dès que l’occasion se présente, hop une petite fouille au corps, histoire de voir si elle ne cache pas quelque chose d’autre… Dans ses seins par exemple ^^. Comment ça obsédé ? l’histoire nous démontre que c’est possible !

  3. E. a déclaré haut et fort :

    C’est pas fini j’espère ! Parce que ça sent un peu la fin… Un peu de sexe peut-être bercerait le lecteur avant un crescendo de cascades, meurtres ou autres intrigues… Simple suggestion !!! Un peu de tendresse dans ce monde de brutes !

  4. Ne3M a déclaré haut et fort :

    ‘…ou tu continues à faire la gueule ?’
    Elle m’a bien fait rire, j’ai j’ai presque en envie de cliquer dessus :D

    Dans tout les cas, je pense que le mieux, c’est de s’excuser, et de éventuellement de sortir une blague.
    Dire que si on avait voté hôtel au lieu de voiture, elle serait peut être dans ses bras :D

  5. coucouc'estguy a déclaré haut et fort :

    d’accord avec E une petite réconciliation sous la couette hihihihi

  6. Julien a déclaré haut et fort :

    Oui Nastasia, il l’aime bien quand même… mais est-ce une raison suffisante pour qu’un homme s’excuse ??? (c’est un test pour voir si des femmes lisent les commentaires).

    @ coucouc’estguy : toujours et encore cette envie de placer notre héros à l’horizontal. Ça se passe mal à la maison ? ;)

  7. Logorrhees a déclaré haut et fort :

    Un test ?
    Il faut que je précise que je suis une femme alors.

    Et vois-tu, je te suis. Ce n’est en soi pas suffisant pour qu’il s’excuse (que ce soit un homme ou non d’ailleurs). Cependant, s’il ne le fait pas, au vu des choix proposés pour le vote, il la perdra de vue ^^

Laissez un commentaire

Un Jour, Un Dessin

DANS L'ORDRE

    Invitez Vos Amis








    Powered by OpenInviter.com

LES PERSONNAGES

ILS L'ONT DIT

ABONNEZ VOUS

Recent Readers. These are the cool and trendy people that reads my blog!Recent Readers

Beurk... Fuck 100% bon Journée de mer** Espagne... ah ! Punk Attitude Régime d'hiver