Comment ça marche...

Le Blog Dont Vous Êtes Le Héros s'inspire des livres dont vous êtes le héros. Un début d'histoire va vous être proposé mais c'est vous qui allez écrire la suite ! Chaque jour, une nouvelle étape. A la fin, vous devrez voter pour la solution qui vous semble la plus opportune, comme si vous étiez le héros de l'histoire. Dès le lendemain, l'histoire continuera selon la volonté de la majorité des votants.

Les Règles...

    1- Une seule et unique mise à jour par jour.
    2- La majorité des votes décide de la suite de l'histoire.
    3- En cas d'égalité, je décide de la suite tout seul.
    4- Les commentaires peuvent influencer l'histoire.

Georges Profonde

Pour recevoir les prochaines histoires dès leur sortie et ne plus rater un vote, si vous ne l'avez pas encore fait, sachez que vous pouvez vous abonner à ce site par RSS ou bien par mail. Plus d'infos ici. Merci et bonne visite!

Précédemment dans “Si j’aurais…”

Vous avez choisi :

1- Je suis à Argelès car Hugo a été blessé par un Pitt Bull à Paris et il réclame sa maîtresse. Je ne reste pas, je repars dès demain sur Paris.
2- Je suis à Argelès pour enterrer la hache de guerre et vous présenter Nastasia. Je l’aime et je pars avec elle en vacances en Espagne. On voulait juste vous faire un petit coucou.
3- Salut Georges, Nastasia voulait voir à quoi ressembler un gros con, j’ai tout de suite pensé à toi. Où est celle qui fût ma femme, j’ai quelque chose d’important à lui dire !

Durant le trajet, Basile tentait à tout prix de nous rassurer. Tout allait bien se passer, ses hommes étaient bien en place, bla bla bla, bla bla bla.
Je n’écoutais ce qu’il disait que d’une oreille. J’étais distrait. Non pas par insouciance. Non. J’étais distrait pour deux raisons. La première était simple : Georges n’avait rien à voir avec toute cette histoire. Il n’était ni un criminel ni un dangereux personnage. La seconde raison était plus personnelle : je m’amusais déjà du sale quart d’heure que ce con allait passer, à poil, jambes écartés en train de se faire fouiller par un agent de police dans les moindres détails. Cette scène m’absorbait complètement. Je n’avais rien à foutre de ce que racontait K.

L’appartement que les tourtereaux avaient loué était situé au 1er et dernier étage d’un immeuble, à deux pas de la mer. Ils avaient un vue des plus sympathiques sur le Bois des Pins, sorte de Bois de Boulogne, l’air iodé en plus, les putes en moins.
K n’était pas franchement partisan de l’excuse que j’allais donner à Georges : pas assez subtil, trop surprenant… K n’avait trouvé qu’un seul argument en faveur de ma proposition : c’était tellement con qu’un gars comme Georges ne pourrait se douter que quelque chose se trame dans son dos.

Je précédais Nastasia dans les escaliers. Hugo, qui fermait le convoi, aboyait, espérant passer devant. La porte d’entrée était entrouverte et de délicieuses odeurs s’échappaient de là dedans. Alors que je poussais timidement la porte, je pouvais voir Georges faire sa cuisine en chantant, avec ses écouteurs solidement vissés sur les oreilles. Heureusement, il cuisinait sans mon ex.

La musique à fond, il ne m’entendait pas l’appeler. “Georges! Gros con! J’ai couché avec ta mère ! et même avec ton père !”. Non, rien. Pire : à présent il dandinait son postérieur, feignant d’utiliser sa spatule comme d’un micro. Mais quel con !

Hugo débloqua la situation : il se faufila entre mes pattes et fonça faire la fête à son demi-maître. Georges poussa un hurlement, pensant être agressé par je ne sais quelle bête féroce. “Hugo ! Mais putain qu’est ce que tu…
- Salut Georges ! Moi aussi ça me fait super plaisir de te voir. Comme on allait en Espagne avec Nastasia… tu connais Nastasia non ?”.

L’ambiance était glaciale. Sans surprise, il ne comprenait pas ce que je pouvais bien faire là, pourquoi Hugo était blessé, qui était cette Nastasia et pourquoi j’avais tant d’assurance.
Devant tant de questions laissées bien évidemment sans réponses, je décidais de m’asseoir et de quémander à boire.
“Non, je suis désolé, on n’a plus rien. Il me reste juste du pastis si tu veux”. Et pourquoi pas ! Après tout, je vivais un moment de fête.

Georges déposait un verre devant moi et me servait une bonne dose de boisson anisée. Alors qu’il déposait une bouteille d’eau devant moi, Nastasia s’avança :
“Georges ?
- euh, pardon, excusez mon impolitesse, voulez vous également un pastis ?
- non, nous devons faire vite”. Nastasia enchaîna sur un long monologue en Russe. J’ignorais ce qu’elle pouvait bien lui dire. Elle avait en tout cas un air très sérieux. Georges buvait ses paroles comme s’il comprenait… Quel con !
Quand elle eût fini, un pesant silence s’installa dans la pièce. Elle fixait Georges, lequel semblait réfléchir. La situation était surréaliste. Georges leva la tête et se mit à parler à Nastasia… en Russe !
Quand il eut fini, Nastasia glissa sa main dans sa poche pour en sortir la puce qu’on avait remis à K. Oh putain, prosit ! J’avalais la liqueur pure, sans la moindre goutte d’eau. Ma bouche me brûlait, ma gorge était en feu. Pourtant toute cette douleur n’était rien face à celle qui était en train de déchirer mon coeur. Nastasia…

1- A quoi tu joues ? K avait raison, tu n’es qu’une pute ! Il m’avait dit que tu jouais un double jeu et j’ai bien fait de l’écouter.

2- A quoi tu joues ? Je croyais sincèrement qu’il se passait quelque chose entre nous. Comment as tu pu me faire ça ?

10 commentaires pour : “Georges Profonde”

  1. Nils a déclaré haut et fort :

    Hey !! Nouveau lecteur régulier… J’adore le concept… Bonne continuation.

    Sinon, là perso, sachant que Nastasia a eu une longue conversation avec K… Moi j’aurais attendu de voir la suite sans rien dire… Attendre et voir ce que Nastasia a à dire, mais ne pas parler en premier

  2. Ne3M a déclaré haut et fort :

    Sachant qu’il ne sais pas ce qu’il s’est dit entre K et Nastasia, c’est peut être pas le moment de papoter du contre espionnage…

    Allez, il lui brise le cœur, parce qu’à défaut de pouvoir lui faire fermer sa gueule, ben c’est celle que je préfère.

  3. Nina a déclaré haut et fort :

    Je l’aimais pas au début la russe, mais bon si elle avait voulu, elle aurait pu lui faire un sale coup depuis longtemps a notre héros!
    Moi je dis qu’elle a un plan (avec k ) et qu’elle va encore se débrouiller pour sortir notre héros de la merde!!! comme d’hab!Heureusement qu’elle est la! :p

  4. RedCine a déclaré haut et fort :

    Sans déconner… C’est pire que James Bond ici ! Il y a des revirements de situation tous les posts. Comment veux tu construires une stratégie ? Il n’y a pas une seule personnes à qui ont puisse faire confiance… À part Hugo ! Et encore ça ne m’étonnerai qu’à moitié qu’on finisse par l’entendre aboyer russe…
    Alors j’opte pour la solution, “courir acheter une méthode d’apprentissage rapide du russe”. Parce que là, ça saoule de ne rien comprendre… Et moi j’ai pas encore bu mon pastis ! :D

  5. MissCarrasc a déclaré haut et fort :

    Paranoïa, misogynie…il faut qu’il arrête notre héros.
    Qu’il lui fasse confiance un peu !
    J’ai un peu de mal à voter, mais la deuxième proposition laisse la porte ouverte à une suite moins compromettante… enfin s’il sait rester modéré dans ses propos. Je veux que Nastasia fasse partie des gentils !!!

  6. Eclipse a déclaré haut et fort :

    Je lis quotidiennement le blog, je vote rarement mais là! Il sera bientôt bon pour Saint Anne notre gars! Je tiens à contribuer à la sauvegarde de l’intégrité psychique de notre héros en votant pour la 2ème solution!Il faut vraiment qu’il pense à prendre des cours de russe au passage!

  7. Nina a déclaré haut et fort :

    oui les cours de russe c’est forcément une bonne idée!

  8. Julien a déclaré haut et fort :

    Des cours de russe ! Et la marmotte…
    Non, mais, vous êtes vraiment sans pitié pour ce pauvre héros. On le poursuit, on lui tire dessus, on lui ment, on tire sur son chien… et en plus, il faudrait qu’il prenne des cours de russe… pffff… c’est un coup à ce qu’il ne revienne pas demain ça !

  9. LittleBigMan a déclaré haut et fort :

    Le Hic c’est le manque de professionalisme de K et ses agent qui sont soit disant partout. Comment il fait pour savoir si il faut intervenir/ pas de micro sur notre héro..)….

  10. Willhyu a déclaré haut et fort :

    S’il veut pas revenir on le prend en otage XD.
    Je penserais bien que le fait qu’il soit si à l’aise avec la langue russe est un point fort important concernant son association avec les russes vilain pas beau.

    Je suppose qu’elle lui à dit un truc du genre je suis avec vous, lui je le mène en bateau voila la vrai puce.
    Et que tout cela est convenu y compris la réaction du héros rendant la chose plus crédible. C’est bien connu pour tromper l’ennemi il faut tromper ses amis.
    Après tout c’est un juste retour des choses lui aussi lui à fait le coup en découvrant la puce. Ils sont donc à égalité.

Laissez un commentaire

Un Jour, Un Dessin

Il semble que ce soit votre première visite : soyez le ou la bienvenu(e) !
Pour tout comprendre du site, je vous invite en premier lieu à lire nos règles.
Ensuite, prenez quelques minutes et lancez vous dans l'aventure : commencez par le premier épisode et vous ne pourrez plus vous arrêter.
Enfin, pour recevoir les prochaines histoires dès leur sortie et ne plus rater un vote, je vous conseille de vous abonner par RSS ou bien par mail. Plus d'infos ici. Merci et bonne visite!

    Invitez Vos Amis








    Powered by OpenInviter.com

LES PERSONNAGES

ILS L'ONT DIT

ABONNEZ VOUS

Recent Readers. These are the cool and trendy people that reads my blog!Recent Readers

Beurk... Fuck 100% bon Journée de mer** Espagne... ah ! Punk Attitude Régime d'hiver