Comment ça marche...

Le Blog Dont Vous Êtes Le Héros s'inspire des livres dont vous êtes le héros. Un début d'histoire va vous être proposé mais c'est vous qui allez écrire la suite ! Chaque jour, une nouvelle étape. A la fin, vous devrez voter pour la solution qui vous semble la plus opportune, comme si vous étiez le héros de l'histoire. Dès le lendemain, l'histoire continuera selon la volonté de la majorité des votants.

Les Règles...

    1- Une seule et unique mise à jour par jour.
    2- La majorité des votes décide de la suite de l'histoire.
    3- En cas d'égalité, je décide de la suite tout seul.
    4- Les commentaires peuvent influencer l'histoire.

Sympathy For The Devil

Pour recevoir les prochaines histoires dès leur sortie et ne plus rater un vote, si vous ne l'avez pas encore fait, sachez que vous pouvez vous abonner à ce site par RSS ou bien par mail. Plus d'infos ici. Merci et bonne visite!

Précédemment dans “Assez !” vous avez choisi :
1- Je lui pique ses clés de voiture et je ne lui rends qu’une fois qu’elle m’a tout avoué.
2- J’appelle K, je lui annonce que sa voiture est pliée et lui demande comment rentrer sur Paris.
3- J’appelle K et je lui demande confirmation des dires de mon ex.

4- Je reste ici et j’attends que mon ex rentre. Cela me donnera tout l’après midi pour continuer à fouiller chez elle et toute la soirée pour la convaincre de m’en dire plus.

“Alors ? Tu veux quelque chose ?
- Euh… Je crois qu’il y a du foot ce soir ! Ramène de la bière et du Nutella !
- Ok pour la bière et le Nutella. Pour le foot, tu veux que je t’achète des baskets pour aller en courant au café ? C’est juste à 5 km”.

Pendant que je m’interrogeais sur l’incapacité intellectuelle qu’avait la femme à pouvoir comprendre la beauté du foot, son coté spirituel voire philosophique, elle démarrait et partait en trombes travailler.

Je pouvais reprendre ma tenue d’inspecteur Colombo et poursuivre mon enquête. Je ne pouvais plus fouiller dans cet ordinateur. Non, je ne voulais plus la voire à poil, ni Georges d’ailleurs… surtout Georges !

La maison était rangée d’une étonnante façon. Dans le langage bobo-branché que mon ex utilise tant, cette maison serait qualifiée de “vivante”. N’allez pas imaginer que cela signifie qu’il y ait de la vie dans cette baraque. Non, en langage simple et direct, cela signifiait simplement que c’était le bordel. Et il n’avait rien de magnifique.

Techniquement, on ne pouvait pas dire que quelque chose n’était pas à sa place puisque dans le bordel organisé de mon ex, par définition, pas le moindre objet n’avait de place réservée. Le courrier du jour était déposé dans la 1ère pièce dans laquelle elle rentrait, l’éponge se trouvait à l’endroit où elle avait servi la dernière fois… ou pas…

Vivre dans ces conditions était chose difficile, alors y mener l’enquête… d’autant que visiblement, elle tentait l’expérience de voir si ses culottes pouvait naturellement intégrer le parquet : il y en avait partout ! Des grandes aux toutes petites, il y en avait pour tous les goûts. Elles n’avaient que deux points communs : elles étaient toutes sales et par terre ! Et après ça ne veut pas regarder du foot…

Par miracle, je trouvais dans les étagères du salon, entre un tas de factures et des livres consacrés à l’éducation des chiens un album photo.
Les photos étaient récentes, prises durant ses deux dernières années. Photos de vacances, scènes de tendresses avec un terroriste… rien de transcendant. Un mariage, des nouvelles photos de vacances… Une grillade dans la maison et… ah ! Elle était là ! Ma Russe aux gros seins, celle qui était déjà en photo. Pleased to meet  you chère demoiselle. A aucun moment, elle n’était prise en photo, mais elle apparaissait à plusieurs reprises en deuxième ou troisième plan, au milieu d’autres invités, le plus souvent en compagnie de Georges. Malheureusement, les photos étaient en papier et non sur Facebook : impossible de connaître son nom.
Peut être que si je montrais cette photo à K…

Après avoir feuilleté plusieurs albums photos, je devais me résigner : elle n’apparaissait qu’au cours de cette grillade… Que pouvait-elle faire là ?

Je devais trouver d’autres réponses. Peut être dans le bureau là haut.
Après avoir donné des croquettes au chien et bu, en sa compagnie, un verre de vin histoire de digérer mon Mc Dalle, je grimpais deux par deux les marches pour me diriger dans le bureau.
Dans cette enquête, nous étions désormais 3 : Hugo, moi… et un nouveau ballon de rouge !

Bureau me voici : sous le regard désolé d’Hugo, tel un flic dans un bon film, je me mettais le long du mur et tenant mon verre de vin comme si c’était un pistolet, je me mettais à crier : “Police ! Je vais entrer. Lever les mains bien haut”. L’instant suivant, je saisissais la poignée de la porte et me jetais de tout mon corps à l’intérieur.

Un bruit sourd et une terrible douleur rendirent la scène encore plus ridicule : la porte était fermée à clé ! Je venais d’encastrer ma tête dedans et par la même occasion de me renverser le rouge dessus.

Après m’être changé, et avoir bu un nouveau verre pour faire disparaitre la douleur, je remontais à l’assaut du bureau. Après tout, quand on ferme une porte à clé, c’est qu’on a des choses à cacher !

1- Et si je me la jouais “John McClane” plutôt que Colombo : un grand coup de pied dans la serrure. Je casse tout et je rentre !

2- Et si je jouais les équilibristes : je monte sur la margelle située sur la façade de la maison et je tente d’ouvrir la fenêtre de l’extérieur.

3- Et si je jouais les bricoleurs : un tournevis, je le secoue dans tous les sens dans la serrure, je fais un peu levier et ça devrait s’ouvrir non ?

4 commentaires pour : “Sympathy For The Devil”

  1. sdr a déclaré haut et fort :

    WTF ? il est où le sondage ?
    moi j'aurais dit la 3 mais il a pas l'air trop bon pour ça (un tournevis … et pourquoi pas un pied de chaise !) donc je suggère le passage en force

  2. LBDVELH a déclaré haut et fort :

    OMG ! Je l'avais oublié !
    Faute réparée… mille excuses… et merci pour le WTF (What The Fuck pour ceux qui connaissent pas) qui a attiré mon attention ;)

  3. Ne3M a déclaré haut et fort :

    Je serais plutôt partisan d'une méthode qui laisse pas de trace.

    Ça serait dommage qu'elle doive le tuer…

  4. LBDVELH a déclaré haut et fort :

    Ne pas laisser de traces ? euh…

Laissez un commentaire

Un Jour, Un Dessin

DANS L'ORDRE

    Invitez Vos Amis








    Powered by OpenInviter.com

LES PERSONNAGES

ILS L'ONT DIT

ABONNEZ VOUS

Recent Readers. These are the cool and trendy people that reads my blog!Recent Readers

Beurk... Fuck 100% bon Journée de mer** Espagne... ah ! Punk Attitude Régime d'hiver