Comment ça marche...

Le Blog Dont Vous Êtes Le Héros s'inspire des livres dont vous êtes le héros. Un début d'histoire va vous être proposé mais c'est vous qui allez écrire la suite ! Chaque jour, une nouvelle étape. A la fin, vous devrez voter pour la solution qui vous semble la plus opportune, comme si vous étiez le héros de l'histoire. Dès le lendemain, l'histoire continuera selon la volonté de la majorité des votants.

Les Règles...

    1- Une seule et unique mise à jour par jour.
    2- La majorité des votes décide de la suite de l'histoire.
    3- En cas d'égalité, je décide de la suite tout seul.
    4- Les commentaires peuvent influencer l'histoire.

Mais euh…

Pour recevoir les prochaines histoires dès leur sortie et ne plus rater un vote, si vous ne l'avez pas encore fait, sachez que vous pouvez vous abonner à ce site par RSS ou bien par mail. Plus d'infos ici. Merci et bonne visite!

Précédemment dans “Assez!” vous avez choisi :

1- “Et toi ? Qu’est ce que tu fais là ? Tu m’espionnes ?”
2- “J’ai fait tombé un truc dans la serrure et j’essaye de le récupérer.”

3- “Ben puisque tu n’as pas voulu me donner de réponse, je suis parti les
chercher moi même.”
4- “Excuuuuuuuuuuse moi!” et je me mets à pleurer avec autant de talent que
Stallone en tutu dans un balai de danse classique (attention : je n’ai rien
contre Stallone, je sais que certain(e)s sont fans…)

“Tout ça, c’est de ta faute !
- Quoi ? Hein ? Mais tu te fous de ma gueule ? Qu’est ce que tu fais ?
- Tu n’avais qu’à me répondre !
- Mais de quoi tu parles ?
- Georges ! Tu n’as rien voulu me dire alors je suis parti chercher moi même
les réponses”.

Plus efficace que tous les soit disant produits qui font dessaouler, la tête de
mon ex me faisait soudainement redescendre sur terre. J’étais chez elle, en
train de forcer une serrure… et de toute évidence, elle avait quelques
difficultés à l’accepter.

“Tu te lèves, tu prends tes affaires et tu pars d’ici. Je ne veux plus te
voir.
- Mais attends ! Tu ne peux…
- Tu dégages !”
Elle explosa aussitôt en sanglots. Des larmes, des vraies. Un vrai chagrin.
Rien à voir avec les pleurs dont usent et abusent habituellement les femmes.
Mon instinct d’homme -bourré- m’indiqua immédiatement qu’il fallait que je la
prenne dans mes bras. Aussitôt réfléchi, aussitôt fait.
A peine mes bras avaient-ils commencé à l’envelopper, qu’elle me poussait
violemment, si violemment d’ailleurs que je m’étalais de tout mon corps. Devant
cette scène si pathétique, je ne trouvais rien de mieux à faire que de pleurer,
à mon tour.

Il y avait cependant un double problème : je n’avais pas envie de pleurer et
j’étais piètre comédien. Peu importait : libéré de toute gène, je me laissais
aller à sangloter et gémir.

“Tu fais quoi là ? Tu te fous de moi ?
- Non… je pleure parce que tu pleures.
- Tu es bourré ou juste con ?… Ah je vois… En plus d’être un gros con, tu
es bourré !”.

Mon ex disparut, me laissant allongé en position fœtale par terre. Si je
voulais qu’elle m’en dise un peu plus, je devais arrêter mes conneries.
Histoire de détendre l’atmosphère, je patientais une bonne dizaine de minutes
en haut, le temps qu’elle puisse se calmer.

Je la retrouvais dans la cuisine. Elle se défoulait en pelant des pommes de
terre.
“Qu’est ce que tu me fais de bon ?”. Mon humour semblait une nouvelle
fois mal compris.
“Écoute, j’essaye juste de comprendre pourquoi l’homme qui a essayé de me
tuer, l’homme qui partage ton lit je te le rappelle, ne serait pas en prison ?
- Georges n’a pas essayé de te tuer.
- Ah bon ? Il voulait juste me faire un trou dans le corps avec son pistolet ?
- Il aurait du le faire !
- Pourquoi protèges-tu ainsi un meurtrier ? L’amour ne peut pas tout excuser ?
- Mais arrêtes ! Georges n’est ni un meurtrier, ni un terroriste. Il travaille
pour l’État Français.
- Et moi je suis la reine d’Angleterre.
- Je ne peux pas te dire d’appeler Tresnel car je n’aurais jamais du te
raconter cela. Mais Georges travaille bien avec lui”.

1- Et alors pourquoi pleurais-tu en sortant de l’interrogatoire ?
2- Et alors pourquoi étais-tu si gênée quand je t’ai demandé qui était cette
femme sur la photo ?
3- Et alors pourquoi Tresnel m’a dit que Georges avait été arrêté ?

10 commentaires pour : “Mais euh…”

  1. Nathalie a déclaré haut et fort :

    C'est bon, c'est revenu, Merci

  2. Arcade a déclaré haut et fort :

    c'est moi ou notre héros est de plus en plus con ?
    Ou alors avant c'était Nastasia qui arrivait à contrer toutes ses bourdes…

  3. Ne3M a déclaré haut et fort :

    Il devient dépressif on dirait…
    On veut une élipse qui parle de Nastasia !!!!

  4. LBDVELH a déclaré haut et fort :

    Le Héros n'est pas con… il est juste un peu fatigué… ça peut arriver non ?
    Il a perdu sa Nastasia, sa vie a été un brin bouleversée ces derniers jours… Il faut le comprendre le pauv'gars…

  5. Nathalie a déclaré haut et fort :

    C'est normal qu'il n'y ait rien après le chapitre 46 ?

  6. LBDVELH a déclaré haut et fort :

    Oui…
    J'ai un peu (��norm��ment) de retard… Du coup, je n'arrive pas �� me d��gager suffisemment de temps pour le nouvel ��pisode…
    Je fais ce que je peux… je reviens tr��s bient��t…

  7. Nathalie a déclaré haut et fort :

    Ah Ok, pas de soucis, ça un rajoute du suspens…

  8. jennie a déclaré haut et fort :

    il faut vraiment qu'il agisse maintenant, il ne peut pas continuer à subir sa vie… avec toutes ses questions, sans réponses !!!

  9. sdr a déclaré haut et fort :

    L'ex a les clés sûrement.
    Il peut la maltraiter, c'est qu'une ex apяès tout !

  10. TomTom a déclaré haut et fort :

    1 semaine sans nouvelle de notre héro, ça commence à faire beaucoup !

Laissez un commentaire

Un Jour, Un Dessin

DANS L'ORDRE

    Invitez Vos Amis








    Powered by OpenInviter.com

LES PERSONNAGES

ILS L'ONT DIT

ABONNEZ VOUS

Recent Readers. These are the cool and trendy people that reads my blog!Recent Readers

Beurk... Fuck 100% bon Journée de mer** Espagne... ah ! Punk Attitude Régime d'hiver