Comment ça marche...

Le Blog Dont Vous Êtes Le Héros s'inspire des livres dont vous êtes le héros. Un début d'histoire va vous être proposé mais c'est vous qui allez écrire la suite ! Chaque jour, une nouvelle étape. A la fin, vous devrez voter pour la solution qui vous semble la plus opportune, comme si vous étiez le héros de l'histoire. Dès le lendemain, l'histoire continuera selon la volonté de la majorité des votants.

Les Règles...

    1- Une seule et unique mise à jour par jour.
    2- La majorité des votes décide de la suite de l'histoire.
    3- En cas d'égalité, je décide de la suite tout seul.
    4- Les commentaires peuvent influencer l'histoire.

Main dans la main

Pour recevoir les prochaines histoires dès leur sortie et ne plus rater un vote, si vous ne l'avez pas encore fait, sachez que vous pouvez vous abonner à ce site par RSS ou bien par mail. Plus d'infos ici. Merci et bonne visite!

Précédemment dans “Assez !”, vous avez choisi :

1- Un peu de fierté ! Elle m’a abandonné comme une merde ! Je vais me débrouiller sans elle !
2- Elle peut être une alliée de choix ! Si Traisnel ne veut rien me dire, peut être pourra-t-elle faire pression sur Georges ?
3- Elle peut être aussi bonne alliée que maitresse ! Je prends sa main et je l’embrasse… tout en ayant une petite pensée pour Georges.

L’espace d’un instant, l’idée de claquer ma main contre la sienne genre “give me five” me traversa l’esprit. Oui, l’espace d’un instant, je pouvais être con.

L’instant d’après, je prenais délicatement sa main dans la mienne et y déposais délicatement un baiser. Puis, tout en lui adressant un clin d’œil, je lui glissais d’une voix suave  “Tu sais bien que j’irai au bout du monde pour châtier celui qui t’a fait du mal”. Effet garanti. Alors qu’elle pleurait il y a encore un instant, elle explosait de rire : “Si tu veux punir tous ceux qui m’ont fait souffrir, commence donc par te donner quelques coups sur la tête”. N’écoutant pas ses sarcasmes, je la tirais à moi et tel un danseur confirmé engageais quelques pas de tango.

Sans même s’attarder sur ma technique de danse, elle me guidait vers l’escalier menant à sa chambre avant de me glisser dans le creux de l’oreille “laisse moi 5 minutes… je vais faire ma valise”. Fière de sa plaisanterie, elle montait quatre à quatre les marches avant de disparaitre dans le couloir.

Quelques minutes plus tard, elle arrivait, un petit sac sur l’épaule, prête à conquérir Paris.

Sans dire le moindre mot, sans paraître impolie, elle me mit dehors et sans perdre un instant, elle avait laissé à boire et à manger à Hugo, fermé sa maison et démarré sa voiture. L’heure de la revanche avait sonné.

D’habitude, enfin, avant notre séparation, c’était toujours moi qui conduisais. Aujourd’hui, la question ne se posait pas : j’étais bourré ! Pas ivre mort, mais bourré. Et puis, le cliché du mec qui conduit et de la femme qui dort à coté, ce n’est bon que pour les couples ! Si tôt étions nous arrivés sur l’autoroute que je m’empressais de rejoindre Morphée.

“Fais gaffe  Saloooooooooooooooooooope !”. Un cri venait de me sortir de mon sommeil. Nous étions dans Paris. Dans sa circulation fluide. Au milieu de gens civilisés. Mon ex avait semble-t-il failli écraser une personne qui avait tact et courtoisie lui avait donné un avertissement oral…

“Mon petit chéri, tu as dormi comme un petit bébé en position fœtale.  Tu étais tout recroquevillé sur toi. Prends un chewing-gum.

- Hein ?

- Tu as la tête qui sent les pieds !

- Quoi ?

- Tu pues de la gueule. Prends un bonbon, mange du dentifrice, saute de la voiture, fais ce que tu veux, mais fais quelque chose, j’en peux plus”.

Amour, Gloire et Poésie. Pas étonnant que Georges ait préféré fuir à Paname.

“Ne fais pas cette tête. Je ne suis pas chiante. Ça fait trois heures que tu ronfles et que tu empestes ma voiture. Tu peux bien prendre un chewing-gum quand même !”.

Pauvre Georges.

Il me fallut plusieurs minutes avant de retrouver mes esprits. Sieste, alcool et réveil brutal étaient chez moi un très mauvais cocktail. De toute façon, il n’y avait aucune urgence : comme souvent, en début de soirée, les rues de Paris étaient paralysées. Enfin, il n’y avait pas urgence mais il fallait quand même avoir un plan !

“Au fait, comment veux tu procéder avec ton Georges ?

- Je ne sais pas trop. J’espérais que tu avais un plan.

- Ben. Euh. Oui bien sur. Enfin. Disons qu’il est perfectible.

- Bon, ok, tu n’as pas l’ombre d’une ébauche de plan.

- Si je t’assure !”.

Une fois de plus, elle avait raison. Au lieu de réfléchir, j’avais cuvé tout le trajet. Comme trop souvent, j’avais merdé. Avant, enfin, avant quand on était ensemble, je savais que je merdais mais je m’en foutais. “L’amour est plus fort que tout” pensais-je connement. Paradoxalement, alors que nous n’étions plus ensemble, j’étais mal à l’aise d’avoir merdé. Je ne voulais pas la décevoir. J’allais lui donner son plan.

“Fais pas cette tête, bien sur que j’ai un plan !”.

1- “C’est très simple. Étant donné que tu n’as pas vu Georges depuis longtemps, tu l’appelles et tu lui expliques que tu voulais à tout prix le voir et que tu as pris une chambre dans un hôtel… Enfin, tu lui fais bien comprendre que tu as pris une chambre mais que ce n’est pas pour jouer aux échecs ! Tu l’attends en tenue légère et dès son arrivée tu le déshabilles. Puis, tu le fais assoir sur une chaise et tu l’attaches… Mon petit doigt me dit qu’il se laissera faire… et une fois qu’il est attaché, je rentre dans la pièce et je l’interroge à ma manière!”.

2- “C’est très simple. Tu appelles Georges et tu lui donnes rendez vous dans un restaurant. Dès qu’il s’assoit, je viens vous rejoindre à table et on l’interroge. S’il essaye de partir, on se met à hurler quelques informations confidentielles sur l’affaire et il reviendra fissa”.

3- “C’est très simple. On se rend au Ministère. Tu demandes à rencontrer Georges. Une fois que tu es avec lui, tu lui dis qu’il a cinq minutes pour venir dans le café d’en face et s’il ne s’exécute pas, tu lui dis que je balance tous les détails de l’affaire sur le site http://www.leblogdontvousetesleheros.com“.

Votes minimum : 70

Invitez par mail vos amis à voter Invitez par mail vos amis à voter

Que dois-je faire ?

  • 1- Le plan déviant (51,0%, 39 Votes)
  • 2- Le plan restaurant (17,0%, 13 Votes)
  • 3- Le plan menaçant (32,0%, 24 Votes)

Nbre de votes: 76

Loading ... Loading ...

12 commentaires pour : “Main dans la main”

  1. Estelle a déclaré haut et fort :

    Ben comment kon fait pour voter : Y’a pas le compteur ?

  2. Julien a déclaré haut et fort :

    Euh… chez moi tout fonctionne… quelqu’un d’autre a un soucis ?

  3. Rémi a déclaré haut et fort :

    Moi non plus je ne peux pas voter… comment se fait-ce?

  4. Azile a déclaré haut et fort :

    Chez moi aussi ca foire, J’arrive pas a voir les resultas des votes.
    faut dire j’habite en Bolivie, ca vient peu etre de ca, Internet 128k..

  5. Julien a déclaré haut et fort :

    Et voila ! Ça refonctionne.
    En fait, il semble que le site que j’utilise pour voter est en panne… Je reviens donc à l’ancien système qui est moins beau mais qui a le mérite de fonctionner !

    Azile : enchanté ;) C’est vous qui avez déjà commenté sous le pseudo “Execute Les Metros” ? Car si ce n’est pas vous, cela signifie qu’il y a donc déjà deux lecteurs en Bolivie ;).

  6. Estelle a déclaré haut et fort :

    Merci Juju d’avoir remis les votes ! Maintenant on va à nouveau pouvoir te faire bosser !

  7. Julien a déclaré haut et fort :

    Il n’y a que 10 votes ;) donc avant de me faire bosser, soit il va y avoir du temps, soit vous allez devoir bosser et ramener vos amis ;)

  8. Azile a déclaré haut et fort :

    Oui oui, c’est moi egalement, j’utilise les deux pseudos.
    Pardon pour la zizanie….
    Bravo pour le Blog.
    Allez votez les gens!

  9. Julien a déclaré haut et fort :

    Pas de soucis pour les multiples pseudos ;) c’est juste dommage… le nombre de lecteurs boliviens vient sans doute de diminuer de 50% ;)

  10. Bob l'éponge a déclaré haut et fort :

    Bientot 70 votes.
    Je sens bien que le plan deviant va gagner. Dans ce cas, ça pourrait être marrant que ça “dégénère” en partie de sexe entre l’ex en nuisette et notre bogosse national et que le père Georges arrive en pleins ébats amoureux de nos tourtereaux…

  11. Titi a déclaré haut et fort :

    et voila 70! au boulot!
    bon courage…

  12. Julien a déclaré haut et fort :

    Effectivement… le nombre de votes est explosé ;) Heureusement que le prochain épisodes est en cours de production !

Laissez un commentaire

Un Jour, Un Dessin

Il semble que ce soit votre première visite : soyez le ou la bienvenu(e) !
Pour tout comprendre du site, je vous invite en premier lieu à lire nos règles.
Ensuite, prenez quelques minutes et lancez vous dans l'aventure : commencez par le premier épisode et vous ne pourrez plus vous arrêter.
Enfin, pour recevoir les prochaines histoires dès leur sortie et ne plus rater un vote, je vous conseille de vous abonner par RSS ou bien par mail. Plus d'infos ici. Merci et bonne visite!

DANS L'ORDRE

    Invitez Vos Amis








    Powered by OpenInviter.com

LES PERSONNAGES

ILS L'ONT DIT

ABONNEZ VOUS

Recent Readers. These are the cool and trendy people that reads my blog!Recent Readers

Beurk... Fuck 100% bon Journée de mer** Espagne... ah ! Punk Attitude Régime d'hiver