Comment ça marche...

Le Blog Dont Vous Êtes Le Héros s'inspire des livres dont vous êtes le héros. Un début d'histoire va vous être proposé mais c'est vous qui allez écrire la suite ! Chaque jour, une nouvelle étape. A la fin, vous devrez voter pour la solution qui vous semble la plus opportune, comme si vous étiez le héros de l'histoire. Dès le lendemain, l'histoire continuera selon la volonté de la majorité des votants.

Les Règles...

    1- Une seule et unique mise à jour par jour.
    2- La majorité des votes décide de la suite de l'histoire.
    3- En cas d'égalité, je décide de la suite tout seul.
    4- Les commentaires peuvent influencer l'histoire.

A vous de décider !

Pour recevoir les prochaines histoires dès leur sortie et ne plus rater un vote, si vous ne l'avez pas encore fait, sachez que vous pouvez vous abonner à ce site par RSS ou bien par mail. Plus d'infos ici. Merci et bonne visite!

Suite à mon appel à l’aide, deux courageuses personnes se sont retroussées les manches pour nous proposer deux suites possibles à notre histoire. Je profite donc de ces quelques lignes pour remercier une nouvelle fois Lucie et Gluth pour le temps qu’ils ont passé à écrire ce récit.

Attention : il y a bien 2 histoires en dessous. Lucie nous propose une suite à l’histoire en cours tandis que Gluth propose lui un tout nouveau départ.
Il n’y aura point de votes minimums ou de temps limites… je vous laisse un “certain” temps et quand il y aura un mimimum de votes susceptibles de donner un avis tranché, je publierai l’histoire.

Bonne lecture…

Rappel :
Précédemment dans “Assez !”, vous avez choisi :
1- Je lui demande gentiment d’aller tapiner aux abords de l’entrepôt pour étudier de près l’adversaire, tout en me planquant pas trop loin.

Première proposition de Lucie
Après une discussion plutôt agitée, hachée de multiples insultes, mon ex accepta de se livrer à ce doux exercice qu’est la simulation de prostitution. Après tout, je ne lui demandais pas la lune : elle n’avait qu’à marcher devant un hangar avec une jupe un brin plus courte qu’à l’accoutumée (et accessoirement en cuir…) et lancer des regards incendiaires à de séduisants hommes musclés (et accessoirement trafiquants d’armes et surement assassins) pour leur laisser espérer bénéficier de quelques services (accessoirement sexuels), tout en étudiant la position de chacun pour nous permettre d’élaborer un plan pour sauver Nastasia. Entre nous, c’est de la rigolade car quand je vois le temps perdu à la convaincre, Jack, lui, aurait déjà tué tout le monde et serait dans un avion, prêt à larguer une bombe nucléaire sur Moscou.
Comme convenus, elle s’éloigna de la voiture en direction du hangar et quand elle fût à l’intersection des rues, elle me hurla dessus : “t’es qu’un salaud ! tu me le paieras”. Cela en était troublant tellement ses cris semblaient sincères. Toujours selon notre plan, je passais en voiture devant elle, tout en lui adressant un doigt fièrement dressé, geste que les Russes, sortis du hangar, purent apprécier.
Le plan fonctionnait. Je n’avais dépassé les buveurs de Vodka que depuis quelques mètres que déjà le plan fonctionnait. Ils se dirigeaient tous vers mon ex. L’un d’entre eux, le chef j’imagine, vu son age avancé, marchait devant les autres. Dès qu’il fut au niveau de mon ex, il la saisit par les cheveux et la tira jusqu’à l’intérieur du hangar. Je ne la voyais plus, j’étais paniqué. Que pouvait-il bien lui faire? J’imaginais les pires scénarios dans ma petite tête. Il fallait que j’agisse. Je ne pouvais pas resté dans cette voiture à me torturer l’esprit alors que les deux femmes de ma vie étaient sans doute en danger de mort par ma faute. Je n’avais pas d’armes, à part mon couteau suisse avec lequel je n’aurais pas pu faire de mal à une mouche. Et les russes qui m’avaient vu ne me laisseraient jamais entrer dans le hangar. Je devais donc utiliser un moyen détourné pour les sauver. J’essayais de réfléchir à un plan pour les sortir de cet endroit… Soudain, une idée me traversa l’esprit !

Je sorti de la voiture vêtu des affaires que j’avais trouvé dans le coffre : bottes à talons hauts, robe moulante avec soutif rembourré et superbe perruque blonde… un peu de maquillage et le tour est joué! Heureusement que ce coffre regorge de trésors!
J’étais mal à l’aise en avançant vers le hangar, j’avais du mal à marcher avec ces talons et je me sentais trop serré dans cette robe (mais comment font les femmes?)… Les hommes commencèrent à me siffler et s’approchaient de moi (pourvu qu’ils ne m’attrapent pas par les cheveux!). Je sursauta quand l’un d’eux me mit la main aux fesses. Un autre me colla contre le mur du hangar et soudain j’aperçus par la fenêtre Nastasia avec une arme pointée sur sa tête…

Seconde proposition de Gluth
Le prix de la Vie

Toutes les confidences et autres interview maintes et maintes fois vue à la télévision, sur ces personnes sorties du comas, ces gens qui disent avoir vu je ne sais combien de tunnels avec une lumière blanche au bout, comme un hameçon qui est là pour appâté le poisson. De ces choses, je n’y croyais pas une seule seconde, mais il faut bien dire que personne n’avait de véritables preuves sur le phénomène.
c’est seulement quand mes yeux voulaient retrouver leur fonction que j’ai compris : cette lumière est tout bonnement celle que les hôpitaux vous foutes à la gueule tandis que les médecins opère. Il m’a bien fallu faire un bout de chemin pour trouver cette lumière, pour me retrouver au final, aveuglé par leurs spots brûlant.

Plus étrange encore, à y regarder de plus prêt, l’endroit où je me trouvais ressemblé plus à un hangar qu’à une chambre d’hôpital. Mais mes yeux, rester trop longtemps brûler par ce maudit spot, me laisser voir des objets troubles et diffus. Attendant qu’ils s’habituent à cette environnement, j’en profitais pour me toucher, voir si mon corps n’avait pas trop souffert. Seul une longue cicatrice partant de mon nombril au bas de mon cou (recousu par ce qui semblait être de la grosse ficelle) confirmé que mon était grave, avant qu’un boucher ne me recoud.
Clignant plusieurs fois des yeux (maudite lumière), j’aperçu un homme en blouse blanche, du moins de-ci de-là, et au crâne rasé avancé vers le lit sur lequel j’étais allongé.

Il était assez âgé, la soixantaine environ, et porté un tatouage sur le côté gauche de son cou. J’espérais de tout mon coeur que ce ne soit pas le chirurgien m’ayant opéré, surtout avec sa cigarette dans la bouche. Il regarda mes yeux de ses mains noires, n’oubliant pas de me faire avalé quelques bouffées et retira ensuite sa cigarette. Il regarda en l’air, en direction d’un petit bâtiment surélever dans le hangar et cria quelque chose en Russe à un homme qui en sortait.

Tandis que cet homme descendait l’escalier métallique se trouvant juste au-dessus de moi, le chauve en profita pour m’ausculter, commençant par ma bouche et mes oreilles. Une brume grise et suffocante m’enveloppa, me manquant de me ramener une nouvelle fois vers ce tunnel.

[...] Pour la suite : Maintenant à demi conscient (mais tout nu), le héros peut soit : - tenté de s’enfuir ou - attendre la suite des événements, cloué au lit.

Maintenant, à vous de choisir quelle sera la suite à donner à ce site
[poll id="41"]

3 commentaires pour : “A vous de décider !”

  1. E. a déclaré haut et fort :

    alors qu’est-ce qui se passe maintenant? qui écrit la suite? j’ai l’impression que ce blog est un peu mort, c’est dommage.

  2. Julien a déclaré haut et fort :

    La suite va être mise en ligne dans la journée !
    Le site n’est pas mort et va revenir ensuite au plus vite, sans doute dans un “nouveau format”.

  3. momo a déclaré haut et fort :

    J’ai rien compris à ce qu’il faut faire… Quelqu’un peut me répondre pour m’expliquer ? pitié !!!!!!!!!

Laissez un commentaire

Un Jour, Un Dessin

Il semble que ce soit votre première visite : soyez le ou la bienvenu(e) !
Pour tout comprendre du site, je vous invite en premier lieu à lire nos règles.
Ensuite, prenez quelques minutes et lancez vous dans l'aventure : commencez par le premier épisode et vous ne pourrez plus vous arrêter.
Enfin, pour recevoir les prochaines histoires dès leur sortie et ne plus rater un vote, je vous conseille de vous abonner par RSS ou bien par mail. Plus d'infos ici. Merci et bonne visite!

DANS L'ORDRE

Recent Readers. These are the cool and trendy people that reads my blog!Recent Readers

Beurk... Fuck 100% bon Journée de mer** Espagne... ah ! Punk Attitude Régime d'hiver